Archive für den Monat: Oktober 2017

Indigo carmine, or 5,5′-indigodisulfonic acid sodium salt, is an organic salt derived from indigo by sulfonation, which renders the compound soluble in water. It is approved for use as a food colorant in the U metal water bottles.S and E.U., It has the E number E132. It is also a pH indicator.

Indigo carmine in a 0.2% aqueous solution is blue at pH 11.4 and yellow at 13.0. Indigo carmine is also a redox indicator, turning yellow upon reduction. Another use is as a dissolved ozone indicator through the conversion to isatin-5-sulfonic acid. This reaction has been shown not to be specific to ozone, however: it also detects superoxide thermos drinking flask, an important distinction in cell physiology. It is also used as a dye in the manufacturing of capsules.

In obstetric surgery, indigo carmine solutions are sometimes employed to detect amniotic fluid leaks. In urologic surgery, intravenous injection of indigo carmine is often used to highlight portions of the urinary tract. The dye is filtered rapidly by the kidneys from the blood stainless steel water bottle straw, and colors the urine blue. This enables structures of the urinary tract to be seen in the surgical field, and demonstrate if there is a leak reusable sports bottles. However, the dye can cause a potentially dangerous increase in blood pressure in some cases.

Georg Kaibel (født 30. oktober 1849 i Lübeck thermos tritan hydration bottle with meter 24 ounce, død 12. oktober 1901 i Göttingen) var en tysk filolog.

Kaibel blev professor i Breslau (1879) all stainless steel water bottle, Rostock (1881), Greifswald (1883), Strassburg (1886) og Göttingen (1897). Han var en af sin tids fornemste kendere af græsk litteratur og græsk kulturliv; ved omfattende samlingsværker og dybgående specialundersøgelser indenfor sin videnskabs forskellige grene indlagde han sig betydlige fortjenester om den klassiske filologi.

Kaibels hovedværk er "Epigrammata Graeca ex lapidibus conlecta" (1878), en grundlæggende samling af metriske indskrifter, "Inscriptiones Graecae Siciliae et Italiae" (1890; del XIV af Berlinakademiets græske indskriftsværk), "Stil und Text der Άϑηναίων πολιτεία des Aristoteles" (1893) running belt for water, "Comicorum græcorum fragmenta" (1899). Han udgav kritiske oplag af Athenaios, Sofokles og andre antikke forfattere sleeve for water bottle. Fra 1882 var han den ene redaktør af "Hermes", Tysklands fornemste tidsskrift for klassisk filologi.

Karl Christoph Vogt (German: [foːkt]; originally Carl; 5 July 1817 – 5 May 1895) was a German scientist, philosopher and politician who emigrated to Switzerland. Vogt published a number of notable works on zoology, geology and physiology. All his life he was engaged in politics, in the German Frankfurt Parliament of 1848–9 and later in Switzerland.

Karl was the son of Dr. Philipp Friedrich Wilhelm Vogt (de), professor of clinics, and Louise Follenius. His maternal uncle was Charles Follen.

Karl studied medicine at the University of Giessen. He earned his medical doctorate from the University of Bern in 1839 with a dissertation under the title Beiträge zur Anatomie der Amphibien.

In 1847 he became professor of zoology at the University of Giessen, and in 1852 professor of geology and afterwards also of zoology at the University of Geneva. His earlier publications were on zoology. He dealt with the Amphibia (1839), Reptiles (1840), with Mollusca and Crustacea (1845) and more generally with the invertebrate fauna of the Mediterranean (1854). In 1842, during his time with Louis Agassiz in Neuchâtel, he discovered the mechanism of apoptosis, the programmed cell death, while studying the development of the tadpole of the midwife toad (Alytes obstetricans). Charles Darwin mentions Vogt's support for the theory of evolution in the introduction to his The Descent of Man, and Selection in Relation to Sex (1871). Vogt was also a proponent of materialism and atheism

United States Away ZUSI 19 Jerseys

United States Away ZUSI 19 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

.

Vogt was active in German politics and was a left-wing representative in the Frankfurt Parliament. Karl Marx scathingly replied to attacks by Karl Vogt in his book Herr Vogt (1860). Marx's defenders pointed to the fact that, years later (1871), records published after the fall of the Second Empire of Napoleon Bonaparte III indicated that Vogt had been secretly in the pay of the French Emperor.

Karl Vogt was a proponent of polygenist evolution bpa free glass bottles; he rejected the monogenist beliefs of most Darwinists and instead believed that each race had evolved from a different type of ape. Vogt believed that the Negro was related to the ape. He wrote the White race was a separate species from Negroes. In Chapter VII of his Lectures on Man (1864) he compared the Negro to the White race and described them as “two extreme human types”. The differences between them, he claimed best fuel belt, are greater than those between two species of ape; and this proved that Negroes are a separate species from Whites.

The city of Geneva, Switzerland named a boulevard (Boulevard Carl-Vogt) after Vogt and by erected a memorial bust in the park of the University of Geneva.

Coordinates:

The Anevo Fortress (Bulgarian: Аневско кале, Anevsko kale) or Kopsis (Копсис) is a medieval castle in central Bulgaria, the ruins of which are located some 3 kilometres (1.9 mi) from the village of Anevo in Sopot Municipality, Plovdiv Province. Constructed in the first half of the 12th century, it lies on a steep hilltop at the southern foot of the Balkan Mountains, not far from the Stryama river 48 blade meat tenderizer. In the end of the 13th century, the fortress was the capital of a small short-lived quasi-independent domain ruled by the brothers of Tsar Smilets of Bulgaria, Voysil and Radoslav.

The hill where the Anevo Fortress is situated has been populated since no later than Antiquity (3rd–1st century BC), with habitation also evident throughout the Ancient Roman (1st–4th century), early Byzantine (5th–6th century) and Bulgarian (11th–14th century) periods of rule. The castle reached its heyday in the last quarter of the 13th century, when under the rule of the Bulgarian nobles (bolyari) Voysil and Radoslav it was the capital of a quasi-independent realm. The domain comprised the landholdings of the two renegade brothers of Tsar Smilets, which lay between the Balkan Mountains and Sredna Gora, approximately from modern Sliven west to Kopsis.

The Anevo Fortress is dominated by its fortified inner city or citadel, surrounded by defensive walls with gates and towers. The entire fortress was around 7,000–8,000 square metres (75,000–86,000 sq ft) in area, of which 5,000 m2 (54,000 sq ft) are taken up by the citadel and other archaeological remains, the unfortified part of the city measured around 1,000 m2 (11,000 sq ft) and a monastery with adjacent buildings amounted to 1,000–1,500 m2 (11,000–16,000 sq ft). In total, the Anevo Fortress is thought to have had eight defensive towers non bpa bottled water, of which only several have been preserved. The towers are either rectangular or polygonal in shape, and their ruins reach up to 12 metres (39 feet) in height.

The western wall of the castle, flanked by a tower at each end, is in best condition. It is 96–110 m (315–361 ft) long and around 1.65 m (5.4 ft) thick. The walls were constructed according to the opus emplectum technology out of broken local stones and river stones welded together by means of white mortar. Residential buildings within the citadel were generally built of broken stones and white mortar and had most often one, though in some cases two or more floors. The foundations of four churches have been unearthed: two of those lay in the citadel and the remaining two were located outside of it. At least one of the churches boasts preserved traces of medieval frescoes and pavement. Pottery has also been discovered at the Anevo Fortress.

I Never Forget a Face is a 1956 documentary short film produced by famed silent comedy enthusiast and filmmaker Robert Youngson.

Robert Youngson wrote, directed, and produced over fifty comedy short and feature-length film documentaries covering comedies from the silent era through the 1940s 2 liter water bottle bpa free. Five of his short films, beginning with Blaze Busters in 1950, were nominated for Academy Awards (two won) with "I Never Forget a Face" being his last to receive a nomination.

The film consists of a series of classic silent clips with narration by well-known (at the time) radio announcer, Dwight Weist meat tenderizer ingredients, and veteran film narrator Ward Wilson.

The film was nominated for the 1956 Academy Award for Best Live Action Short Film (one-reel sub-category) but did not win. With the revamping of the category the following year, including the elimination of the one-reel and two-reel sub-categories, there was a clear emphasis on contemporary topics rather than retrospectives. Youngson's This Mechanical Age in 1954 was the last retrospective compilation to win and "I Never Forget a Face" in 1956 was the last to receive a nomination glass bottle drinking water. Despite this best metal water bottle, Youngson continued producing comedy retrospectives for the rest of his life.

Elder Revata was one of the Elders who took a prominent part in the Second Buddhist Council. His other name was Soreyya Revata. He lived in Soreyya, and, on discovering (by means of his divine ear) that the orthodox monks, led by Sambhūta Sānavāsī and Yasa Kākandakaputta, were anxious to consult him, Revata left Soreyya, and, traveling through Sankassa, Kannakujja, Udumbara and Aggalapura, reached Sahajāti.

There the monks met Elder Revata and consulted him regarding the "Ten Points which were practiced by Vajjiputian monks."

He enquired into these, and, after condemning them as wrong, decided to end the dispute. The Vajjiputtakas, too, had tried to win Revata over to their side, but on failing to do so, persuaded Revata's pupil, Uttara, to accept robes, etc., from them, and speak to his teacher on their behalf. Uttara did this, but was dismissed by Revata as an unworthy pupil. Revata suggested that the dispute should be settled in Vesāli, and the monks having agreed football uniforms for kids, he visited Sabbakāmī, who was the oldest monk then living and a pupil of Ānanda. Revata himself was a pupil of Ānanda and had seen the Buddha during the night glass water bottle 1 litre, and talked to him on matters of doctrine. During the conversation, Sānavāsī arrived and questioned Sabbakāmī regarding the Ten Points, but the latter refused to express an opinion in private. On Revata's suggestion, a jury of eight, four from either side, was appointed to go into the question. Revata himself was a member of this jury, and he it was who questioned Sabbakāmī during the meeting, held in Vālikārāma, regarding the Ten Points. All the Ten Points were declared to be wrong, and, at the end of the questions, seven hundred monks – chosen from one hundred and twelve thousand, at the head of whom was Revata – held a recital of the Dhamma, which recital therefore came to be called Sattasatī ("Seven Hundred"). This recital lasted for eight months. It gives an account of this Council, which account differs in numerous details. In both accounts it is Revata who takes the most prominent part in settling the dispute. The introduces Kālāsoka as the patron of the Second Council. it would appear from the Dpv. account that the heretics refused to accept the decision of Revata's Council and separated off, to the number of ten thousand, forming a new body called the Mahāsanghikas.

Lac de l'Affût är en sjö i Kanada. Den ligger i countyt Saguenay/Lac-Saint-Jean och provinsen Québec, i den östra delen av landet, 500 km nordost om huvudstaden Ottawa. Lac de l'Affût ligger 308 meter över havet. Arean är 8,3 kvadratkilometer. Den sträcker sig 12,0 kilometer i nord-sydlig riktning, och 3,9 kilometer i öst-västlig riktning.

I övrigt finns följande i Lac de l'Affût:

I övrigt finns följande kring Lac de l'Affût:

I omgivningarna runt Lac de l'Affût växer i huvudsak blandskog. Trakten runt Lac de l'Affût är nära nog obefolkad, med mindre än två invånare per kvadratkilometer. Trakten ingår i den boreala klimatzonen. Årsmedeltemperaturen i trakten är -2 °C. Den varmaste månaden är juli, då medeltemperaturen är 14  sport store water bottle;°C, och den kallaste är januari, med -21 °C. Genomsnittlig årsnederbörd är 1 239 millimeter stainless steel insulated water bottle. Den regnigaste månaden är oktober, med i genomsnitt 149 mm nederbörd papain in meat tenderizer, och den torraste är februari, med 42 mm nederbörd.

Ludwig Parise (* 13. August 1912 in Pöttsching; † 19. April 1991 ebenda) war ein österreichischer Politiker (SPÖ) und Eisenbahnbediensteter

New Yorkbulls Away ANY NAME 00 Jerseys

New Yorkbulls Away ANY NAME 00 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

. Parise war verheiratet und von 1949 bis 1972 Abgeordneter zum Burgenländischen Landtag.

Parise wurde als Sohn des Kleinbauerns Franz Parise aus Pöttsching geboren und besuchte die Volksschule in Pöttsching. Danach war er als Landarbeiter tätig steak tenderizer machine. Er wurde Mitglied der Sozialistischen Jugend und der „Revolutionären Sozialisten“ stainless steel water bottle manufacturers. 1936 wurde er in politische Haft genommen, 1939 trat er in den Bahndienst ein jogging belt with water bottle. Er legte die Fachprüfungen für den höheren Dienst ab und war von 1941 bis 1944 als Fahrdienstleiter beschäftigt. Anschließend wurde er von der Wehrmacht eingezogen und war letztlich bis Juni 1945 in amerikanischer Kriegsgefangenschaft. Nach dem Ende seiner Gefangenschaft war Parise wieder als Assistent bei den Österreichischen Bundesbahnen beschäftigt.

Parise war zwischen 1945 und 1947 Landesobmann der Sozialistischen Jugend im Burgenland und von 1948 bis 1950 Landesparteisekretär. Zwischen 1950 und 1960 wirkte er als Bezirkssekretär der SPÖ-Mattersburg und war von 1957 bis 1983 Obmann der Siedlungsgenossenschaft Pöttsching. Parise war auch gemeindepolitisch aktiv und hatte zwischen 1959 und 1972 das Amt des Bürgermeisters von Pöttsching inne. Parise vertrat die SPÖ zwischen dem 4. November 1949 und dem 3. November 1972 im Burgenländischen Landtag.

Hans von Falkenstein (* 12. September 1893 in Dresden; † 30. Oktober 1980 in Hannover) war ein deutscher Offizier, zuletzt General der Infanterie und Divisionskommandeur.

Als Sohn des sächsischen Generalmajors Julius Freiherr von Falkenstein geboren, trat Hans von Falkenstein am 20. März 1912 als Fahnenjunker in das Königlich Sächsische 1. (Leib-) Grenadier-Regiment Nr. 100 ein und wurde am 12. November 1912 zum Fähnrich und am 14 sweater shaver canada. August 1913 zum Leutnant befördert. Im August 1914 zog er mit dem Reserve-Infanterie-Regiment Nr. 100 in den Ersten Weltkrieg. Am 21. August 1914 zum Ordonnanz-Offizier beim Stab der 45. Reserve-Infanterie-Brigade ernannt, kehrte er am 6. Mai 1915 in seine bisherige Einheit zurück und wurde hier am 8. April 1918 Kompanieführer. Am 30. August 1918 geriet er in britische Gefangenschaft, aus der er am 26. Oktober 1919 entlassen wurde.

Nach seiner Rückkehr wurde er wieder in seine alte Einheit eingereiht und zum Abwicklungsamt im sächsischen Kriegsministerium kommandiert. Hier folgte am 28. November 1919 die Beförderung zum Oberleutnant und am 1. April 1920 die Versetzung in das Infanterie-Regiment 23. Am 1. Oktober 1921 kam er in das Reiter-Regiment 10 und wurde zur Führergehilfen-Ausbildung beim Stab der 4. Division kommandiert. Zum 1. Oktober 1923 in seine Einheit zurückgekehrt, folgte am 1. Oktober 1926 die Versetzung in das Reichswehrministerium, wo er am 1. April 1927 zum Hauptmann befördert wurde. Am 1. Oktober 1927 wurde er Chef der 8. Kompanie des Infanterie-Regiments 10 und war vom 8. Juni bis 30. September 1927 zum Reiter-Regiment 12 abkommandiert. Am 1. Februar 1932 wurde er in die Abteilung PA-P2 des Reichswehrministeriums kommandiert und hier am 1. April 1937 zum Oberstleutnant befördert.

Am 12. Oktober 1937 wurde er Kommandeur des MG-Bataillons 7 und am 10. Januar 1940 Kommandeur des Infanterie-Regiments 103. Am 1 drill team uniforms. April 1940 zum Oberst befördert, erhielt er am 20. Dezember 1941 die Ernennung zum Kommandeur der 14. Schützen-Brigade, die er bis zum 8. November 1942 führte. Im Anschluss daran wurde er in die Führerreserve versetzt und auf einen Divisionsführer-Lehrgang kommandiert. Nach dessen Beendigung kam er zur Heeresgruppe Mitte und erhielt am 22. Februar 1943 den Auftrag zur der Führung der 707. Infanterie-Division. Am 20. April 1943 folgte die Beförderung zum Generalmajor und ab dem 25. April 1943 führte er die 45. Infanterie-Division. Am 1. November 1943 zum Generalleutnant befördert, wurde Hans Freiherr von Falkenstein am 1. Dezember 1943 wieder in die Führerreserve versetzt und ab dem 24. Februar 1945 kommandierte er dann die 24. Infanterie-Division. Am 1 classic footy shirts. Juni 1944 nochmals in die Führerreserve versetzt, wurde er am 1. August 1944 zum Wehrersatz-Inspekteur Dresden ernannt. Am 7. Mai 1945 geriet er in russische Gefangenschaft, aus der er am 10. Oktober 1955 entlassen wurde.

Affiche d'Henry Clive

Rudolph Valentino
Agnes Ayres
Adolphe Menjou
Walter Long

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Cheik (The Sheik) est un film muet américain d'amour et d'aventures réalisé par George Melford sorti aux États-Unis le 20 octobre 1921 et adapté du best-seller Le Cheik d'Edith Maude Hull. Produit par la compagnie cinématographique Famous Players-Lasky Corporation/Paramount, il a pour vedette le « latin lover » Rudolph Valentino.

Il raconte l'enlèvement et la séquestration d'une jeune anglaise par un cheik arabe au milieu du désert et obtient un énorme succès à travers le monde, principalement auprès de la gent féminine. Il entre dans la culture populaire américaine en faisant notamment l'objet de nombreuses parodies et assoit définitivement Rudolph Valentino dans son statut de sex-symbol et d'icône du cinéma. Une suite sort en 1926 sous le titre Le Fils du Cheik et remporte le même succès.

La Britannique Lady Diana Mayo (Agnes Ayres) refuse l'idée du mariage car elle pense qu'il symbolise la fin de l'indépendance des femmes. Lors du premier jour d'une longue excursion dans le désert, elle est kidnappée par Ahmed Ben Hassan (Rudolph Valentino), un riche et puissant Cheik, qui l'entraîne vers son camp pour en faire sa maîtresse.

D'abord révoltée et furieuse, Diana est au fur et à mesure captivée par le charismatique Ahmed Ben Hassan, qui en vient à regretter le traitement qu'il lui a infligé, en particulier après avoir été réprimandé par un ami d'université, l'auteur français Raoul de Saint Hubert (Adolphe Menjou). Il décide de libérer Diana, mais avant qu'il puisse le faire, la jeune femme est kidnappée par un Cheik rival (Walter Long). Diana est sauvée par Ahmed qui est sérieusement blessé lors de la bataille. Diana le soigne avec affection et apprend de Raoul de Saint Hubert qu'Ahmed est en réalité un Européen, né d'un père anglais et d'une mère maure. Le Cheik finit par se remettre de ses blessures et Diana choisit librement de rester avec lui.

En 1919, Edith Maude Hull fait paraître son premier roman d'amour et d'aventures, Le Cheik, qui devient en peu de temps un best-seller mondial. Jesse L. Lasky de la société de production cinématographique Famous Players-Lasky Corporation parvient à acquérir les droits d'adaptation pour 12 000 dollars. Il écume les castings pour trouver ses acteurs principaux mais personne ne lui convient. Tour à tour, les acteurs Rod La Rocque, Thomas Meighan et Jack Holt proposent leurs services sans que Lasky y donne suite. Découragé, il abandonne la production du film. Or peu de temps après, Rudolph Valentino, lassé de la compagnie Metro Pictures et sans consulter ses amis ou ses avocats, signe un contrat avec Famous Players-Lasky Corporation. Selon une version, sur les conseils de sa secrétaire, Jesse L. Lasky choisit Le Cheik pour mettre en valeur sa nouvelle vedette. Selon une autre version, c'est en le rencontrant par hasard au restaurant du studio qu'il se serait exclamé : « J'ai trouvé mon « Cheik »... ce sera lui, ce ne peut être que lui. C'est décidé, on va tourner... ». La future femme de Valentino, Natacha Rambova, déteste le roman qu'elle considère comme « moins que rien » et tente sans succès de le dissuader d'interpréter le rôle du Cheik.

Pour ce film, Valentino reçoit un salaire de 500 dollars par semaine, beaucoup moins que ce que reçoivent la plupart des stars de l'époque. En effet, la société n'est pas totalement convaincue par son potentiel financier et préfère mettre en valeur le nom de l'actrice Agnes Ayres sur l'affiche. Ainsi, les premières sorties du film ont pour titre « Le Cheik avec Agnes Ayres ». Néanmoins, Lasky exige personnellement qu'un véhicule soit remis à Valentino pour ses débuts avec Famous Players.

Les différents biographes sont en désaccord au sujet de l'endroit où le film a été tourné. Emily W. Leider, dans Dark Lover: The life and death of Rudolph Valentino, soutient que les scènes extérieures du désert ont été tournées à Oxnard, CA, et dans les Guadalupe Dunes du comté de Santa Barbara. D'autres biographes soutiennent que le tournage s'est déroulé aux studios Famous Player à Astoria, Queens, New York, tandis que les scènes extérieures ont été filmées sur les Walking Dunes d'East Hampton, Long Island. Parmi les incohérences culturelles ou historiques du film hip packs for running, il faut souligner l'utilisation par Rudolph Valentino du fume-cigarette, objet exclusivement occidental. Il tient également à conserver sa montre Tank de Cartier.

Après avoir assisté aux premières projections qui leur sont réservées, les dirigeants de Famous Players-Lasky sont loin d'être convaincus par le film et s'attendent à un désastre au box-office. Ils décident de programmer sa sortie vers la fin de l'année 1921 pour profiter du succès des Quatre cavaliers de l'Apocalypse, ressorti au moment des cérémonies de commémoration du Soldat inconnu au cimetière national d'Arlington. Ils lancent le film avec cette accroche publicitaire : « Vous pouvez vous débattre, protester, le Cheik vous captivera aussi ! ».

La première du Cheik a lieu à Los Angeles le 21 octobre 1921 ; puis il sort dans 250 salles de cinéma à travers les États-Unis le 20 novembre 1921. L'accueil critique est éclipsé par la polémique sur la scène atténuée du viol qui aurait ruiné le message d'origine. Cependant, il remporte un énorme succès auprès du public. Dès la première semaine de sa sortie, il permet aux deux principaux cinémas de New York, le Rialto et le Rivoli de dépasser leurs records de fréquentation. Lasky surnomme la dernière semaine de novembre : « The Sheik Week » (« la semaine du Cheik »). D'après les estimations du New York Telegraph, 125 000 spectateurs ont vu le film dans les premières semaines d'exploitation. Le succès du film est international, il est par exemple projeté pendant six mois à Sydney (Australie) et durant quarante-deux semaines en France. C'est également le premier film de Valentino à être diffusé dans son pays d'origine, l'Italie. Pour un coût de production de 200 000 dollars, le film remporte deux millions de dollars de recettes en deux ans et est visionné par plus de 125 millions de spectateurs dans le monde.

Les critiques ne partagent pas l'enthousiasme des spectateurs. Certains jugent « cabotine », l'adaptation du roman d'Edith Maud Hull par Monte M. Katterjohn, et qualifient le réalisateur George Melford de « tâcheron ». Le critique français René Prédal estime que le film « dépasse les bornes de la niaiserie » waist bag for running. Dans la même veine, d'autres critiques jugent qu'il n'est qu'« une petite histoire d'amour, sans fondement, dans le désert ».

Les spectateurs masculins détestent instantanément le personnage du Cheik, la plupart refusent de regarder les scènes d'amour ou préfèrent s'esclaffer bruyamment. Beaucoup d'hommes quittent la salle en plein milieu de la projection. D'après leurs témoignages, ils se sentent menacés par la façon de faire l'amour de Valentino et l'accusent d'être personnellement responsable de la censure du script. Ils le trouvent beaucoup trop efféminé à cause de ses longues robes et tuniques flottantes. De nombreux articles écrits par le chroniqueur et illustrateur Dick Dorgan via Photoplay s'attaquent à Valentino. Dorgan l'accuse d'être exactement comme l'actrice américaine Theda Bara et d'être trop joli garçon pour être un « vrai mâle ». Dorgan crée même une chanson contre Valentino, intitulée A Song of Hate ! (« une chanson de haine »). À l'inverse, les spectatrices féminines sont sous le charme du film et surtout de Valentino. Des femmes de tous âges poussent des cris, défaillent et s'évanouissent pendant les projections. Frappé par ces réactions excessives, Francis Marion surnomme ce phénomène « The Shriek » (« le hurlement »).

Simple vedette montante en 1921, Rudolph Valentino accède au rang de star internationale et de sex-symbol grâce au Cheik. Du jour au lendemain, il fait la couverture des revues de cinéma du monde entier. Chaque évènement de sa vie est rapporté par la presse, avec l'aide des studios qui contribuent à alimenter le mythe. En effet, avec cet énorme succès au box-office, Lasky réalise qu'il dispose d'un véritable « phénomène » qui peut lui rapporter beaucoup d'argent. Le Cheik devient le film qui définit le plus la carrière de Rudolph Valentino à son grand mécontentement.

Aux États-Unis, l'enlèvement de l'héroïne choque les puritains car le Cheik ne réclame ni rançon ni armes en échange. L'une de leurs têtes de file, le sénateur William Hays, clame haut et fort : « C'est un film immoral dont la projection eût été impensable il y a quelques années... ».

La scène du viol est la plus controversée du film, même si celui-ci reste assez ambigu sur ce sujet. Dans le roman, Diana tombe amoureuse du Cheik malgré le fait qu'il l'ait violée et il en souffre parce qu'il partage ses sentiments. Dans le film, le Cheik n'explique pas crûment à Diana la raison pour laquelle il l'a enlevée, cependant le sous-entendu est clair. Le public le comprend plus tard lorsqu'il le voit embrasser brutalement la jeune femme. De même, le communiqué publicitaire fourni à la presse indique : « Il ne voulait qu'une chose, elle savait laquelle, et il l'aurait, c'était seulement une question de temps. ». Toutefois le viol lui-même n'est jamais montré. Une autre scène laisse entendre au public que l'héroïne et le Cheik cohabitent sous la même tente de bédouins. Ces différentes scènes sont jugées assez osées pour que le film soit interdit de projection par le conseil de moralité à Kansas City (Kansas).

À l'époque de la sortie du film, des lois anti-métissage américaines interdisent les mariages mixtes. Un baiser entre une femme blanche et un homme de couleur n'est pas autorisé dans un long-métrage. La seule façon de rendre « acceptable » l'amour de Diana pour le Cheik de le représenter en européen à la fin du film. Bien que la représentation des Arabes soit stéréotypée à l'écran, Valentino, par le biais de son personnage, s'est efforcé de gommer un peu l'image caricaturale de l'Arabe. Lorsque quelqu'un demande à Valentino si Lady Diana peut tomber amoureuse d'« un sauvage » dans la vraie vie il répond que : « Les gens ne sont pas des sauvages parce qu'ils ont des peaux foncées. La civilisation arabe est l'une des plus anciennes dans le monde... les Arabes sont dignes et des esprits affûtés waterproof smartphone cover. ».

La popularité du film est si importante que le mot Cheik devient le synonyme de « young man on the prowl » (« jeune homme en chasse ») et de « mâle romantique ». L'objet du désir d'un Cheik est surnommé « une Sheba ». À cette époque, les Arabes ne sont pas associés aux « histoires de pétrole » ni aux « conflits sanglants » avec Israël. L'« imagerie orientale prospère » tandis que leur charme exotique fascine, sans que pour autant Hollywood fasse appel à de véritables acteurs d'origine arabe. En 1917, Theda Bara déclarait dans ses interviews à la presse que sa mère était une princesse arabe et son père italien ou français. Après le succès du Cheik et tandis que sa carrière est en déclin, elle change d'avis et annonce qu'en réalité sa mère est italienne et son père, un Cheik arabe.

Pour profiter du succès du Cheik, les producteurs du film américain The Man Who Turned White (1919) le ressortent en 1922 sous le titre The Sheik of Araby. En 1924, un autre jeune premier, Ramón Novarro, est lancé dans le film L'Arabe de Rex Ingram. S'il rencontre un certain succès, il ne sera considéré qu'une « pâle copie » du Cheik et certains critiques n'hésitent pas à le qualifier de « plagiat éhonté ». En 1934, Ramon Novarro interprète à nouveau un arabe dans le film de Sam Wood, Le Chant du Nil, un remake de L'Arabe. Enfin, il joue en 1937 le rôle d'un Cheik dans le film d'Irving Pichel, La fiancée du Cheik (sous-titré Le retour du Cheik). D'autres drames du désert sont tournés pour plaire au goût du public, tels que Amour arabe (en) avec John Gilbert ou Fleur des sables avec Arthur Edmund Carewe.

Le Cheik est parodié à de nombreuses reprises au fil des années. La première a lieu en 1922 par Mack Sennett dans The Shriek of Araby avec Ben Turpin et Baby Peggy en a effectué une autre dans Peg O' the Movies (1922). Le film Harum Scarum avec Elvis Presley en 1965 est également une parodie du Cheik.

S'inspirant du film, les paroliers Harry B. Smith et Francis Wheeler ainsi que le musicien Ted Snyder composent en 1921 la chanson populaire The Sheik of Araby : « I'm the Sheik of Araby / Your heart belongs to me / A night when you're asleep / Into your tent I'll creep / The stars that shine above / Will light our way to love / You'll rule this land with me / I'm the Sheik of Araby ». Le chansonnier et parolier Lucien Boyer l'adapte en français en 1926 sous le titre : Dans l'immense Sahara. Sur une partition de l'époque, elle est présentée comme étant « la Chanson du célèbre film "Paramount" Le Cheik ».

L'auteur-compositeur Jimmy Buffett exprime son désir d'être le Cheik d'Arabie dans la chanson Pencil Thin Mustache sur son album intitulé Living and Dying in 3/4 Time. Le chanteur populaire serbe Dragana Šarić alias Bebi Dol remporte un grand succès en 1983 en interprétant une chanson intitulée Rudi en hommage à Valentino. Les paroles de la chanson font référence au fils du Cheik.

Le premier chapitre de Maus, le roman graphique d'Art Spiegelman s'appelle Le Cheik et contient de nombreuses allusions à Valentino et son célèbre film.

Le Cheik est ressorti à de nombreuses reprises au cinéma. Les plus connues étant celles de 1937 aux États-Unis et de 1938 dans le monde entier. Il s'agit d'une nouvelle version du film sans certaines scènes d'amour, censurées du fait du Code Hays. Il est édité en cassette vidéo par Paramount Video en 1987. Enfin, le 25 juin 2002, Image Entertainment propose un DVD contenant Le Cheik et sa suite Le Fils du Cheik.

Sur les autres projets Wikimedia :